Sinkevicius : Les Pays-Bas auraient dû limiter l'azote beaucoup plus tôt

Commission ENVI - Échange de vues avec M. Virginijus Sinkevicius, commissaire chargé de l'environnement, des océans et de la pêche, dans le cadre du dialogue structuré

Les Pays-Bas auraient dû prendre des mesures contre les émissions d'azote il y a des années. Si cela avait commencé plus tôt, des mesures aussi drastiques n'auraient pas été nécessaires maintenant. C'est ce qu'a déclaré le commissaire à l'environnement Virginijus Sinkevičius lors d'un débat à Strasbourg sur les objectifs européens en matière de biodiversité.

Selon Sinkevičius, l'application des règles sur les nitrates aux Pays-Bas est en cours depuis les années 1960. Avec ses remarques, le commissaire du EU était en accord avec les déclarations précédentes des politiciens du VVD et du CDA à La Haye selon lesquelles depuis trop longtemps des efforts ont été faits en matière de politique environnementale et agricole pour continuer comme d'habitude.

Au lieu de prendre des mesures restrictives, les Pays-Bas ont par le passé pris des mesures en sens inverse. Pour résoudre ce problème, des investissements importants sont désormais nécessaires. Il est très important que cet argent aille aux personnes les plus touchées par la transition », a déclaré Sinkevičius.

Le commissaire à l'environnement a répondu par ses déclarations sur la situation aux Pays-Bas aux questions de l'eurodéputée néerlandaise Anja Hazekamp (PvdD). « Pendant des décennies, les gouvernements et les banques se sont concentrés sur la croissance et l'intensification de l'élevage.

Les Pays-Bas font désormais partie des pays qui doivent réduire drastiquement la quantité d'azote qui se retrouve dans les ressources naturelles. Et cela signifie aussi irrévocablement que le nombre d'animaux dans l'industrie de l'élevage doit considérablement diminuer », déclare Hazekamp. 

Dans sa réponse, le commissaire européen a souligné l'importance de la conservation de la nature, faisant référence à la réserve naturelle espagnole de la lagune Mar Menor, qui a été détruite par l'agriculture et l'industrie porcine. « C'est devenu pratiquement inhabitable. C'est ce qui arrive si vous ne faites rien contre les émissions d'azote », a averti Sinkevičius.

Le commissaire européen dit qu'il apprécie les efforts du gouvernement néerlandais actuel pour résoudre le problème. « Nous avons convenu d'un plan clair avec le gouvernement néerlandais. De nombreux autres pays EU ont précédé les Pays-Bas dans le respect et la mise en œuvre de la législation environnementale européenne. Je pense que cela fonctionnera également aux Pays-Bas », déclare Sinkevičius.