27 juin 2022
Accueil Commission européenne EU suppression progressive 'pollution atmosphérique gratuite' ne commencera qu'en '27, après les élections

L'élimination progressive de la "pollution de l'air gratuite" par EU ne commencera qu'en 27, après les élections

Les eurodéputés néerlandais réagissent majoritairement positivement au compromis trouvé mercredi à Bruxelles – en deuxième instance – sur de nouvelles mesures contre la pollution de l'air. Le système actuel d'échange de quotas d'émissions ETS pour les "droits de pollution gratuits" sera aboli aux deux tiers entre 2027 et 2035, et les entreprises paieront une taxe sur leur pollution atmosphérique par phases. 

Le Parlement européen a ainsi adopté sa position sur la future révision du système d'échange de quotas d'émission (ETS) EU par 439 voix pour, 157 contre et 32 abstentions. Sous la pression des chrétiens-démocrates du PPE, des assouplissements de dernière minute ont été accordés aux milieux d'affaires.

L'abolition des droits libres (lire : introduction de la taxe sur la pollution de l'air) ne commencera qu'en 2027, après les élections européennes de 2024. Mais à la demande des Verts et des sociaux-démocrates S&D, elle devrait être bouclée en cinq ans, au contraire de sept. .

Il est désormais également prévu qu'il y aura un lien entre l'introduction d'une nouvelle taxe douanière (CBAM) sur l'importation de produits non respectueux de l'environnement et la nouvelle taxe européenne sur les émissions de CO2. Si la nouvelle CBAM ne peut pas arrêter la «fuite» vers les importations bon marché, les entreprises européennes n'auront pas à payer de prélèvement supplémentaire.

L'eurodéputé du PvdA, Mohammed Chahim, était le négociateur en chef sur ce dossier. « CBAM est le seul outil dont nous disposons pour encourager notre industrie dans le monde entier à produire plus écologiquement. Dans le même temps, nous supprimons progressivement les droits d'émission gratuits. Avec CBAM, le pollueur paie vraiment et nous aidons le reste du monde à faire de même.

GroenLinks L'eurodéputé Bas Eickhout soutient le nouveau compromis des trois grands groupes de la coalition à Strasbourg : « Même si nous aurions vraiment voulu plus d'ambition, je suis soulagé qu'un accord acceptable ait été trouvé. La politique climatique est soumise à une énorme pression en raison de la situation économique et géopolitique actuelle. Nous montrons ici que, malgré cette pression, nous maintenons les objectifs climatiques européens. 

Le Parlement européen a également voté en faveur d'un « fonds social » qui aide financièrement les personnes à rendre leur logement plus durable (lire : subvention à l'isolation). "Ceux qui initient une transition majeure ont également la responsabilité de s'assurer que iedereen peut suivre le rythme. Un fonds social pour le climat est un bon début, mais les 72 milliards d'euros estimés ne suffisent pas pour assurer la sécurité des revenus les plus faibles pendant une transition verte », déclare Eickhout.

L'eurodéputé Peter van Dalen (Union chrétienne) est soulagé que le Parlement européen ait enfin approuvé le nouveau système d'échange de quotas d'émission (ETS) : « Il n'y a pas de temps à perdre », « Il est grand temps que l'industrie commence à devenir plus durable. Il est donc bon que le niveau d'ambition passe de 61% à 63% de réduction des émissions.

Populaire

Certains pays EU sont toujours aux prises avec des budgets plus élevés

Le nombre de pays EU qui ne souhaitent pas augmenter le budget pluriannuel de 2021 à 2027 pour le EU est en augmentation. Suède, ...

Une bataille contre la Turquie face aux Kurdes

Les Etats-Unis et la Turquie sont parvenus à un accord sur la fin du raid turc à la frontière avec la Syrie. Là ...

EU Tribunal: la Pologne discrimine le licenciement de & #8216; juges délicats & #8217;

La Pologne a été reconnue coupable de discrimination par la Cour de justice européenne. Le gouvernement polonais avait tenté de "#039; juges délicats" & #039; se débarrasser de ...

Le Parlement européen ne vote sur le Brexit qu'après les Britanniques

Le Parlement européen ne votera sur l'accord sur le Brexit que lorsque le Parlement de Londres aura approuvé toutes les lois nécessaires. Les présidents des groupes politiques ...

Les Pays-Bas dénoncent l'aversion de la Russie à l'état de droit, mais continuent d'espérer

Le gouvernement néerlandais estime que la Russie se détourne de plus en plus de l'ordre juridique international, mais souhaite des contacts avec Moscou ...

Juste à l'intérieur

La subvention du fonds rural EU ne finit pas bien partout

Les subventions européennes pour l'amélioration des paysages ne finissent pas bien partout. Dans un tiers des cas...

Le commerce des céréales polonais craint l'arrivée d'exportations ukrainiennes bon marché

Les organisations agricoles polonaises estiment que de meilleurs accords devraient être conclus avec l'Ukraine et l'Union européenne sur l'assouplissement…

Critique notamment des règles vagues pour réduire de moitié les engrais dans l'agriculture

Les politiciens européens et les organisations agricoles réagissent avec hésitation aux propositions de la Commission européenne visant à réduire de moitié l'utilisation de produits chimiques...

L'élimination progressive de la "pollution de l'air gratuite" par EU ne commencera qu'en 27, après les élections

Les eurodéputés néerlandais réagissent majoritairement positivement au compromis trouvé mercredi à Bruxelles - en deuxième instance - sur de nouvelles...

Pas d'interdiction en EU sur les produits chimiques, mais prime pour le switch bio

La Commission européenne s'en tient à son plan Green Deal visant à réduire de moitié l'utilisation de pesticides chimiques d'ici huit ans. là...