mercredi 7 décembre 2022
Accueil EUC Les émissions des grands élevages du EU seront bientôt considérées comme des émissions industrielles

Les émissions des grands élevages du EU seront bientôt considérées comme des émissions industrielles

En principe, les Pays-Bas sont favorables à la proposition des commissaires du EU d'inclure les grandes exploitations bovines dans la directive contre la pollution industrielle de l'environnement. Les Pays-Bas conviennent également que non seulement les grands élevages, mais aussi les petits élevages de porcs et de volailles seront couverts.

Par conséquent, dans quelques années, ces entreprises, tout comme les pollueurs industriels, devront disposer des dernières techniques contre la pollution de l'environnement dans leur entreprise. 

Quelques autres pays du EU ont également exprimé leur soutien, mais ont gardé les coups nécessaires. La plupart des pays ne sont pas d'accord sur le fait que les exploitations d'élevage de plus de 150 animaux tomberont bientôt sous le régime. Et les seuils inférieurs proposés pour les éleveurs de porcs et les aviculteurs les considèrent également comme une menace pour leurs petites exploitations familiales. 

Pour l'élevage bovin, cela signifie que les exploitations de plus de 150 têtes de bétail seront incluses. Pour les élevages porcins et avicoles, les seuils existants seront abaissés à 300 truies et 500 porcs, et à 10 714 poules pondeuses et 5 000 poulets de chair. 

Le commissaire à l'Environnement, Virginius Sinkevicius, a contredit lundi lors du Conseil Agriculture EU à Bruxelles que le nouveau régime serait beaucoup trop étendu. Selon lui, la directive s'appliquera prochainement à un maximum de 13% provenant des élevages commerciaux, porcins et avicoles qui sont conjointement responsables de 60% des émissions d'ammoniac et de 43% de méthane dans le EU.

De nombreux ministres de l'agriculture ont déclaré lundi qu'ils avaient de sérieuses réserves sur "la péréquation de l'élevage avec l'industrie". 

Le commissaire à l'agriculture, Janus Wojciechowski, a déclaré plus tôt qu'il faudra encore un an et demi avant que la législation EU ne soit modifiée, après quoi les 27 pays EU doivent encore l'incorporer dans leurs propres lois et que le bétail a trois ans pour s'adapter. De plus, Bruxelles va établir une analyse des conséquences ("analyse d'impact"), comme il est d'usage pour presque chaque nouvelle loi. 

Le haut responsable néerlandais du LNV, Guido Landsheer (qui a remplacé la ministre par intérim Carola Schouten), a déclaré que les Pays-Bas souhaitaient garder la mise en œuvre entre leurs propres mains (néerlandaises). Il a indiqué que les règles doivent être suffisamment souples et proportionnées pour pouvoir s'aligner sur des aspects tels que la mise en œuvre et l'application au niveau national, ainsi que sur les pratiques de l'industrie. 

En outre, les Pays-Bas établiront leur propre analyse d'impact. Les Pays-Bas examineront également les nouvelles règles relatives à la transition dans l'agriculture néerlandaise, a écrit la ministre Schouten plus tôt dans sa lettre annotée au Parlement.

Populaire

L'UE met en garde contre de nouvelles cyberattaques sur l'introduction de la 5G

L’Union européenne a publié une analyse de risque mettant en garde contre un nombre croissant de cyberattaques. Cela concerne principalement les attaques qui ...

Un peu moins de pollution de l'air en Europe

La qualité de l'air en Europe s'améliore, mais l'air pollué en particulier cause de nombreux dommages à l'économie et ...

ASML n'est pas autorisé à fournir du matériel de haute technologie à la Chine et à Huawei

Le fabricant néerlandais de machines à puces ASML pourrait ne pas fournir temporairement ses machines les plus avancées en Chine. Permis précédemment accordés à ...

L'ONU met en garde contre la déflation des pays du sud-est de l'Europe

Une étude des Nations Unies indique que les pays du sud-est de l'Europe sont confrontés à une diminution dramatique de leur population ....

Le EU sur un nouveau front en Libye désormais également à la merci des Russes et des Turcs

Les troupes du chef militaire libyen Khalifa Haftar se rapprochent de la capitale Tripoli, grâce au soutien militaire du ...

Juste à l'intérieur

Akkoord in EU over beperkingen op import uit ontbossingsgebieden

De milieuministers van de 27 EU-lidstaten en de milieucommissie van het Europees Parlement hebben een politiek akkoord bereikt over beperkingen voor producten...

Les Pays-Bas ne veulent pas baisser le statut protégé des loups

Les Pays-Bas ne soutiendront pas les propositions visant à abaisser le statut protégé du loup à une catégorie dans la Convention internationale de Berne...

Nouvelle stratégie commerciale allemande : le CETA désormais également ratifié avec le Canada

Après cinq ans d'hésitations et de débats, le Bundestag allemand a ratifié l'accord commercial transatlantique Ceta avec le Canada. Les critiques disent que l'accord crée...

Les pays européens sur la voie de l'expansion du EU et de l'espace Schengen

Les ministres de l'intérieur du EU se prononceront la semaine prochaine sur l'admission de deux ou trois nouveaux États membres du EU, et sur l'élargissement...

La Commission européenne introduit les premières règles pour l'agriculture carbone

Le commissaire au climat Frans Timmermans a présenté les premières règles EU pour organiser un modèle économique et de revenus pour l'agriculture carbone. Avec cette soi-disant certification...