mercredi 7 décembre 2022
Accueil EUC Moins de produits chimiques dans l'agriculture ne peut être atteint qu'avec de nouveaux produits

Moins de produits chimiques dans l'agriculture ne peut être atteint qu'avec de nouveaux produits

Les ministres de l'agriculture de la plupart des pays du EU jugent totalement insuffisante la proposition de la Commission de réduire de moitié l'utilisation des produits chimiques dans l'agriculture en quelques années. Ils estiment que la méthode de calcul ("iedereen moitié moins") est injuste pour les pays qui ont déjà beaucoup réduit leur consommation, ou déjà très peu. 

L'assouplissement proposé ("moyenne EU moins -35%") n'aide pas non plus les agriculteurs de ces pays, selon les ministres. De nombreux ministres LNV craignent également une interdiction totale des "gebieden vulnérables", alors qu'il n'est pas encore clair de quel gebieden il s'agira. De plus, il n'est encore précisé nulle part comment ou ce qui sera exactement mesuré : en kilogrammes de produits chimiques, ou en utilisation par hectare, ou en kilogrammes d'utilisation par produit brut. 

Presque tous les États membres du EU craignent une baisse de rendement si les pesticides chimiques sont divisés par deux. Ils ont demandé lundi au conseil agricole du EU une toute nouvelle étude d'impact. D'autres pays ont appelé à une "mise à jour" des chiffres, principalement parce que les règles sur l'azote sont devenues encore plus concrètes dans les plans de restauration de la nature de juin. 

Le commissaire à l'agriculture du EU, Janusz Wojciechowski, a ensuite montré une certaine compréhension pour cette critique. Dans les États membres du EU, la quantité annuelle de substance active utilisée varie entre 9 et 0,5 kilos par hectare, a expliqué Wojciechowski. Le commissaire à l'agriculture estime qu'une solution équitable doit être trouvée dans le cadre de négociations entre la Commission, les Conseils des ministres et le Parlement européen.

En fait, seuls l'Allemagne, le Danemark et les Pays-Bas soutiennent pleinement les plans actuels du Green Deal visant à rendre l'agriculture plus durable. La ministre par intérim du LNV, Carola Schouten, a également déclaré dans sa récente lettre annotée au Parlement que la limitation des produits chimiques sans perte agricole ne sera possible que si de nouvelles techniques (crispr-cas ?) et de nouveaux engrais naturels sont autorisés.

"La Commission EU doit également oser examiner sa propre législation à cet égard et supprimer la distinction entre l'utilisation d'engrais artificiels et d'engrais de haute qualité provenant de sources récupérées", estiment les Pays-Bas.

La commissaire à la santé de EU, Stella Kyriakides, a déclaré que la Commission européenne était prête à faire des compromis sur le modèle de calcul et sur l'interdiction totale de gebieden "vulnérable". Pour autant, la commission EU ne veut pas renoncer à sa proposition : le règlement "moins de chimie et plus de bio" n'est pas établi par les ministres LNV et la commission agriculture, mais par le conseil environnement et la commission environnement ENVI. 

Le commissaire Wojciechowski a déjà déclaré que la Commission européenne présentera la proposition tant attendue de nouvelles techniques d'OGM dans l'agriculture et l'horticulture d'ici le milieu de l'année prochaine. Étant donné que de nombreux États membres du EU (comme l'Espagne et la France) déclarent ne vouloir parler de "moins de chimie" que s'il y a "suffisamment d'agents phytosanitaires alternatifs disponibles", le Conseil des ministres liera probablement les deux dossiers d'ici le milieu de L'année prochaine.

Populaire

Les Pays-Bas arrêtent leur aide à la Turquie. demande également une interdiction EU

Les Pays-Bas n'autorisent plus les exportations d'armes vers la Turquie tant que l'opération militaire aura lieu dans le nord-est de la Syrie. Les Pays-Bas ont jusqu'à présent fourni ...

Pays-Bas: Shell doit retirer les vieux appareils de forage de la mer du Nord

Les Pays-Bas estiment que le Royaume-Uni ne devrait pas autoriser Shell à laisser trois anciennes plates-formes de forage en mer du Nord ....

Les Néerlandais discutent encore du montant du paiement EU

La Commission européenne souhaite que le prochain budget pluriannuel (2021-2027) soit porté à 1,11% du revenu européen combiné (...

Pas encore d'approche fiscale EU pour les multinationales

Jeudi, les pays du EU n'ont pas réussi à s'entendre sur une directive obligeant les multinationales à inspecter ...

Les Catalans peuvent néanmoins prendre place au Parlement européen

Le leader séparatiste catalan et ancien Premier ministre Carles Puigdemont et son ancien ministre Toni Comín pourraient encore avoir leur siège au Parlement européen ...

Juste à l'intérieur

Les Pays-Bas ne veulent pas baisser le statut protégé des loups

Les Pays-Bas ne soutiendront pas les propositions visant à abaisser le statut protégé du loup à une catégorie dans la Convention internationale de Berne...

Nouvelle stratégie commerciale allemande : le CETA désormais également ratifié avec le Canada

Après cinq ans d'hésitations et de débats, le Bundestag allemand a ratifié l'accord commercial transatlantique Ceta avec le Canada. Les critiques disent que l'accord crée...

Les pays européens sur la voie de l'expansion du EU et de l'espace Schengen

Les ministres de l'intérieur du EU se prononceront la semaine prochaine sur l'admission de deux ou trois nouveaux États membres du EU, et sur l'élargissement...

La Commission européenne introduit les premières règles pour l'agriculture carbone

Le commissaire au climat Frans Timmermans a présenté les premières règles EU pour organiser un modèle économique et de revenus pour l'agriculture carbone. Avec cette soi-disant certification...

Reporter EU Huitema : rien de moins, mais des produits phytosanitaires différents

L'année prochaine, le député européen Jan Huitema (VVD) sera l'un des sept "rapporteurs" qui rencontreront les commissaires européens et les 27 ministres LNV...