vendredi 7 mai 2021
Accueil Internationale Biden augmente la facture fiscale des groupes d'entreprises et des riches américains

Biden augmente la facture fiscale des groupes d'entreprises et des riches américains

Le président américain Joe Biden a révélé un investissement de plusieurs milliards de dollars dans «l'infrastructure sociale» américaine. Il a été président pendant 100 jours cette semaine et a prononcé son premier discours au Congrès conjoint.

Le gouvernement de Biden investira massivement dans plus de garde d'enfants, une meilleure éducation, des soins de santé et un congé parental payé plus long.

Pour ce soi-disant plan américain pour les familles, il veut dépenser $1 billion, plus $800 milliards en crédits d'impôt. Il paie le coût de 1,8 billion en augmentant les impôts des riches Américains (avec des revenus supérieurs à un million) et des grandes entreprises, mais fait une exception pour les petits agriculteurs et les entreprises agricoles familiales.

Il y aura un nouvel impôt sur les mutations et les successions sur la vente d'entreprises et de lots d'actions, pour les transactions et les successions de plus de 1 million de dollars. Mais cela ne s'appliquera pas aux entreprises agricoles qui sont exploitées par des enfants et des héritiers.

Avec les nouveaux plans fiscaux américains, un accord fiscal mondial ambitieux semble également se rapprocher. Actuellement, les multinationales peuvent transférer leurs bénéfices entre les pays («paradis fiscaux») de telle sorte qu'elles n'ont guère à payer d'impôt. Biden veut un taux minimum dans le monde entier.

Depuis 2013, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) travaille sur des plans pour taxer efficacement les grandes entreprises. En prévision d'un tel accord mondial, l'Union européenne a suspendu ses plans pour sa propre taxe sur les sociétés Internet telles que Google et Facebook.

Biden arrivera en Europe en juin et devrait également conclure des accords sur une coopération économique plus étroite avec les pays EU.

Plusieurs pays EU, dont l'Allemagne, la France et les Pays-Bas, ont réagi avec prudence de manière positive, mais n'ont pas encore exprimé leur soutien explicite au taux de 21%.

Selon l'eurodéputé néerlandais Bas Eickhout (GroenLinks), il reste un risque que des pays européens à faible fiscalité comme l'Irlande tentent d'abaisser ce taux ». Dans une résolution d'hier, une large majorité du Parlement européen a également salué la proposition américaine d'un taux minimum.

Populaire

Réunion d'urgence OTAN et EU sur l'invasion turque du nord de la Syrie

Les ministres des Affaires étrangères des pays du EU discutent lundi de "tous les aspects" de la crise syrienne au Luxembourg ...

Les Pays-Bas veulent des trains rapides allant du EU entier au concours Eurovision de la chanson à Rotterdam

Les autorités néerlandaises des transports et des transports ont appelé les sociétés ferroviaires européennes à utiliser des trains spéciaux pour le Concours Eurovision de la ...

Juncker au revoir au bout de cinq ans: & #8216; Brexit: une perte de temps et d'énergie & #8217;

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a plus ou moins exprimé ses regrets pour le tout avec le Brexit ....

Toujours dans l’État allemand de Thuringe, le dossier politique & #8216; & #8217;

Les habitants de l’Etat de Thuringe, en Allemagne de l’Est, ont voté massivement pour les partis radicaux lors des élections régionales. Le parti de gauche radical Die ...

La Turquie peine à installer un gazoduc israélien en Europe

Après des années de négociations, un accord a été conclu sur la construction d'un pipeline sous-marin entre Israël et l'Europe. La Turquie...

Juste à l'intérieur

La plupart des travailleurs migrants ne sont pas vaccinés contre Covid-19

Des centaines de milliers de travailleurs migrants aux Pays-Bas ne sont actuellement pas éligibles à la vaccination contre Covid 19, car ils ne sont pas enregistrés auprès du ...

EU n'approuvera pour le moment aucune entreprise majeure avec des entreprises chinoises

Pour le moment, la Commission européenne ne va pas faire approuver l’année dernière l’accord d’investissement conclu avec la Chine. J'y suis depuis des années à travers Pékin et ...

Plus de bien-être animal en Allemagne coûte environ cinq centimes par repas

La modernisation de l'élevage allemand et des normes de bien-être animal plus élevées entraînent des coûts de production agricole plus élevés, mais sont abordables si le ...

Syngenta met en garde les électeurs suisses contre l'interdiction des pesticides

La société chimique suisse / chinoise Syngenta a averti la population suisse des conséquences d'une interdiction de l'utilisation de pesticides dans ...

Biden augmente la facture fiscale des groupes d'entreprises et des riches américains

Le président américain Joe Biden a révélé un investissement de plusieurs milliards de dollars dans «l'infrastructure sociale» américaine. Il a cent ans cette semaine ...