jeudi 15 avril 2021
Accueil Internationale Les agriculteurs norvégiens craignent davantage d'importations laitières britanniques après un accord commercial

Les agriculteurs norvégiens craignent davantage d'importations laitières britanniques après un accord commercial

Les organisations agricoles norvégiennes sont préoccupées par un accord de libre-échange qu'Oslo souhaite conclure avec le Royaume-Uni. Le fait que les Britanniques appliquent désormais moins de critères de qualité alimentaire après leur départ de l'Union européenne est particulièrement préoccupant pour l'industrie laitière norvégienne.

Les négociations entre Londres et Oslo sont dans une phase finale. La Norvège n'est pas membre de l'Union européenne, mais coopère avec le EU dans de nombreux domaines, en particulier les questions internationales (de traité). La Norvège a son propre traité d'importation et d'exportation avec le EU, qui incluait les Britanniques jusqu'à l'année dernière.

Les Britanniques appliquent désormais des exigences de qualité différentes dans leur production de lait et de fromage, et peuvent donc produire (légèrement) moins cher, ce qui pourrait exercer une pression sur les ventes de produits laitiers norvégiens dans leur propre pays. L'accord de libre-échange érodera notre autosuffisance norvégienne et affaiblira les revenus agricoles norvégiens, selon l'industrie laitière norvégienne.

De plus, le traité viole les engagements de l'ONU en matière de durabilité, dit-on. Avec ce dernier, l'agriculture norvégienne renvoie à la critique dans le EU du traité Mercosur dans lequel la dégradation de l'environnement dans la jungle brésilienne n'a pas été prise en compte.

L'accord commercial est réglé à huis clos. La Déclaration des Nations Unies sur l'agriculture (UNDROP, article 13) stipule que les personnes concernées par un accord commercial ont le droit d'être entendues. Malgré cela, le secteur agricole n'en a pas eu l'occasion.

Le comité international de l'Association norvégienne des agriculteurs et des petits exploitants (NBS) estime par conséquent que l'importation d'aliments du Royaume-Uni n'est pas souhaitable et devrait être exclue de l'accord norvégien sur le Brexit.n'aura pas de quota d'importation augmenté pour la viande et le fromage.

Populaire

& #8216; Boris Johnson va demander à EU un nouveau délai pour le Brexit & #8217;

Le Premier ministre britannique Boris Johnson se prépare à demander le report du EU du Brexit, maintenant que le ...

Délai du Brexit: trois jours, semaines ou mois? Ou plus longtemps et aussi un référendum?

L'Union européenne est prête à repousser la Grande-Bretagne de trois mois si le Premier ministre britannique Boris Johnson ...

Le Danemark accepte de construire le gazoduc russe Nord Stream 2

Le Danemark est le dernier pays européen à avoir approuvé le tracé de la construction du gazoduc Nord Stream 2.

Exportation ukrainienne de poitrine de poulet + os désormais légale vers le marché EU

L'importation presque illimitée de viande de volaille ukrainienne prend fin. L'accord d'association avec le pays d'Europe orientale est ainsi modifié ...

La Croatie veut également l'euro et la zone Schengen sans visa dès que possible

Le Premier ministre croate Andrej Plenković a précisé que la Croatie, le nouveau venu EU, rejoint les cercles intérieurs de ...

Juste à l'intérieur

Pas de résistance hollandaise dans EU contre la lumière de la caméra dans la cale de pêche du cutter

La ministre sortante de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire Carola Schouten ne s'oppose pas à l'installation obligatoire de caméras sur certains navires de pêche pour empêcher la pêche en mer ...

EU propose néanmoins un nouveau plan de réduction des subventions pour la publicité de la viande

L'année prochaine, la Commission européenne présentera une nouvelle proposition sur les subventions à la publicité pour la viande et les produits laitiers. Il y a maintenant ...

Conseil à EU: `` Moins de cages et d'enclos bons pour le bien-être animal ''

Des chercheurs néerlandais affirment que dans le EU pour les poulets et les porcs, il existe suffisamment d'alternatives aux cages et aux enclos, et que ...

Les résidents de EU veulent des étiquettes sur tous les aliments génétiquement transformés

La grande majorité des consommateurs européens souhaitent que les étiquettes des denrées alimentaires indiquent si elles contiennent des matières premières génétiquement transformées, mais ...

L'Irlande organise un cycle de consultation parmi les agriculteurs sur la nouvelle politique agricole

Au cours des dix prochaines années, l'Irlande concentrera sa politique agricole stratégique sur l'augmentation des revenus des agriculteurs et l'amélioration ...