jeudi 15 avril 2021
Accueil Internationale Les chars russes sur le flanc sud turc (OTAN)

Les chars russes sur le flanc sud turc (OTAN)

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, s'est montré très compréhensif face à l'invasion lors de sa visite au ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Casuvoglu. & #8220; Je comprends les inquiétudes légitimes de la Turquie concernant les Kurdes syriens, mais je crains que l'offensive turque ne renverse la victoire sur le groupe terroriste IS & #8221;, a déclaré Stoltenberg.

Stoltenberg craint que les dizaines de milliers de terroristes de l'EI capturés n'utilisent ce chaos pour s'évader des prisons où ils ont été emprisonnés par les Kurdes syriens.

L'OTAN est dans une situation désagréable. Les États membres européens sont furieux parce que le président américain Donald Trump semblait avoir déjà donné le feu vert aux Turcs en Syrie, bien qu'il y revienne maintenant. Dans le même temps, la Turquie est un pays membre important de l'OTAN, bien que les relations avec ce pays aient été très tendues ces derniers temps. Par exemple, la Turquie a choisi d’acheter le système anti-aérien russe S-400 et non un homologue américain. 

Malgré la météo, les États-Unis refusent maintenant de livrer un nouvel avion de chasse F-35 en Turquie, même s'ils ont été commandés. Le président Trump s’adresse également à son homologue turc, Erdogan, avec toutes sortes de menaces financières et économiques. Les républicains fanatiques de la politique américaine ont apparemment fait comprendre à Trump qu'il cédait l'influence russe en Europe et au Moyen-Orient aux Russes.

Depuis, il est devenu clair sur le front que des unités russes ont pris des positions dans la zone située entre l’armée gouvernementale syrienne et les troupes turques en progression. Avec le soutien des rebelles syriens, les Turcs s’attaquent aux milices kurdes. Ainsi, les milices kurdes préfèrent céder le territoire qu’elles ont conquis aux Russes et à l’armée gouvernementale syrienne, au lieu d’être détruites par les Turcs ou les Kurdes pro-syriens.

En conséquence, au sens géopolitique, un changement de rapport de force semble se produire: les États-Unis ne sont plus la superpuissance qui pourrait éventuellement intervenir militairement au Moyen-Orient, mais le président russe Poutine a pris cette place. Les Russes ont déjà leur propre base aérienne en Syrie et un port sur la mer Méditerranée au sud-est de la Turquie se rapproche.

De plus, l'OTAN n'est plus exclusivement opposée aux Russes à la frontière est (polonaise) et au nord-est (mer Baltique), mais également à la périphérie méridionale (turque) de l'Europe.

Trois jours après le début de l'offensive turque contre les Kurdes en Syrie, 100 000 civils avaient déjà fui dans ce pays. Cela est indiqué dans un rapport des Nations Unies. La plupart des gens fuient en voiture ou en bus, en bus, en camion ou à pied depuis les villes frontalières où se déroulent les combats au sud. Un grand nombre d'entre eux sont pris en charge dans les écoles et autres bâtiments.

Ils ont non seulement peur de la guerre, mais aussi des possibles atrocités commises par les rebelles syriens pro-turcs qui avancent avec les Turcs. Un grand nombre de ces combattants sont des djihadistes extrémistes et ils se sont rendus coupables de violences contre des non-musulmans et d'autres groupes de la population.

Populaire

L'UE met en garde contre de nouvelles cyberattaques sur l'introduction de la 5G

L’Union européenne a publié une analyse de risque mettant en garde contre un nombre croissant de cyberattaques. Cela concerne principalement les attaques qui ...

Un peu moins de pollution de l'air en Europe

La qualité de l'air en Europe s'améliore, mais l'air pollué en particulier cause de nombreux dommages à l'économie et ...

ASML n'est pas autorisé à fournir du matériel de haute technologie à la Chine et à Huawei

Le fabricant néerlandais de machines à puces ASML pourrait ne pas fournir temporairement ses machines les plus avancées en Chine. Permis précédemment accordés à ...

L'ONU met en garde contre la déflation des pays du sud-est de l'Europe

Une étude des Nations Unies indique que les pays du sud-est de l'Europe sont confrontés à une diminution dramatique de leur population ....

Le EU sur un nouveau front en Libye désormais également à la merci des Russes et des Turcs

Les troupes du chef militaire libyen Khalifa Haftar se rapprochent de la capitale Tripoli, grâce au soutien militaire du ...

Juste à l'intérieur

Pas de résistance hollandaise dans EU contre la lumière de la caméra dans la cale de pêche du cutter

La ministre sortante de l'Agriculture, de la Nature et de la Qualité alimentaire Carola Schouten ne s'oppose pas à l'installation obligatoire de caméras sur certains navires de pêche pour empêcher la pêche en mer ...

EU propose néanmoins un nouveau plan de réduction des subventions pour la publicité de la viande

L'année prochaine, la Commission européenne présentera une nouvelle proposition sur les subventions à la publicité pour la viande et les produits laitiers. Il y a maintenant ...

Conseil à EU: `` Moins de cages et d'enclos bons pour le bien-être animal ''

Des chercheurs néerlandais affirment que dans le EU pour les poulets et les porcs, il existe suffisamment d'alternatives aux cages et aux enclos, et que ...

Les résidents de EU veulent des étiquettes sur tous les aliments génétiquement transformés

La grande majorité des consommateurs européens souhaitent que les étiquettes des denrées alimentaires indiquent si elles contiennent des matières premières génétiquement transformées, mais ...

L'Irlande organise un cycle de consultation parmi les agriculteurs sur la nouvelle politique agricole

Au cours des dix prochaines années, l'Irlande concentrera sa politique agricole stratégique sur l'augmentation des revenus des agriculteurs et l'amélioration ...