Ruissen (SGP) demande à nouveau un report du 'verdissement' de l'agriculture dans le EU

Trilogue de la commission AGRI - Prolongation de la durée du droit communautaire des obtentions végétales pour les espèces asperges et les groupes d'espèces bulbes à fleurs, petits fruits ligneux et plantes ornementales ligneuses

En raison de la guerre russe contre l'Ukraine, la production céréalière ukrainienne menace d'être considérablement plus faible cette saison et la prochaine. Cela entraîne un risque de pénurie alimentaire et de prix élevés des denrées alimentaires en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

C'est pourquoi le « verdissement » de la politique agricole européenne doit cesser, déclarent le député européen SGP Bert-Jan Ruissen et le député SGP Roelof Bisschop.

Les sanctions contre la Russie et la Biélorussie signifient également que les importations de matières premières pour les engrais ne sont plus disponibles. « Cela menace de réduire la production agricole. Il est maintenant temps de faire place aux substituts d'engrais (concentré minéral issu du fumier animal). Et de préférence structurellement, disent les membres du SGP dans un plan en dix points.

Dans ce plan, ils proposent que la mise en jachère obligatoire des terres agricoles et des bandes tampons (dans le cadre de la nouvelle politique de la PAC) soit reportée et que l'introduction de l'agriculture biologique soit suspendue et réexaminée. L'interdiction imminente de l'utilisation de pesticides chimiques doit également être reportée, selon les membres du SGP. En outre, ils estiment que les fonds d'urgence européens devraient être ouverts aux agriculteurs et aux agriculteurs.

Les SGP'ers pensent 'que' nos agriculteurs peuvent combler une partie des pénuries alimentaires, mais il faut que le gouvernement leur offre rapidement cette possibilité », déclare Roelof Bisschop.Les deux politiciens visent à la fois les gouvernements européen et néerlandais. "Des circonstances particulières appellent des mesures spéciales", déclare le député européen Bert-Jan Ruissen. « Nous devons toujours être en mesure de garantir une nourriture suffisante et abordable pour notre population. Ce n'est pas le moment d'étrangler davantage l'agriculture, bien au contraire.

Avec leurs propositions, les groupes SGP de Strasbourg et de La Haye tentent de renverser (ou reporter) les décisions prises depuis deux ans sur le renouvellement de la politique agricole européenne. En partie à cause du durcissement de la politique climatique, l'agriculture européenne devra se « verdir » considérablement dans les années à venir, toujours au grand mécontentement des groupes conservateurs et de droite au Parlement européen.