mercredi 4 août 2021
Accueil UE Le président du EU convoque un sommet supplémentaire sur l'impasse du budget pluriannuel

Le président du EU convoque un sommet supplémentaire sur l'impasse du budget pluriannuel

Le président du EU, Charles Michel, a convoqué les chefs d'État et de gouvernement des 27 pays du EU pour un sommet supplémentaire prévu le 20 février afin de sortir de l'impasse politique sur le financement du EU.

Michel dit que le moment est venu de parvenir à un accord au plus haut niveau sur le cadre financier pluriannuel pour les années 2021 - 2027. C'est le règne de la nouvelle Commission européenne qui a pris ses fonctions l'année dernière.

Depuis des mois, les pays du EU négocient avec la Commission Von der Leyen et le Parlement européen sur le nouveau budget pluriannuel avec des résultats significatifs. En raison du départ des Britanniques, le budget a un déficit d'environ 12 milliards d'euros par an. Les autres pays EU devront se partager la perte de la contribution britannique.

En outre, l'Union européenne est confrontée à d'importants changements dans les dépenses, notamment à travers le Green Deal, le plan pour être climatiquement neutre d'ici 2050. En outre, la Commission européenne et le Parlement européen ont présenté de nouveaux souhaits et de nouveaux plans pour les années à venir qui nécessitent également des dépenses supplémentaires.

Idéalement, le nouveau budget pluriannuel aurait déjà dû être réglé à la fin de l'année dernière par la précédente Commission européenne - Jüncker. Même alors, il est devenu évident qu'il y avait de gros problèmes financiers à venir, non seulement en termes de montants, mais aussi en termes de ponctualité. La Commission européenne a besoin d'environ un an pour rédiger des lois afin de dépenser l'argent. En conséquence, la première année de la nouvelle équipe gouvernementale EU pourrait devenir une année perdue pour le démarrage de nouveaux plans.

Quatre pays EU (les Pays-Bas, l'Autriche, la Suède et le Danemark) souhaitent que le nouveau budget sur 7 ans soit maintenu au niveau actuel d'un maximum de 1,00% (environ 1000 milliards d'euros) du revenu national brut européen. La Commission Von der Leyen parie à 1,11% et le Parlement européen à 1,3%. Mais les opinions divergent non seulement sur l'argent, mais aussi sur le contenu des pays EU actuels et futurs. Certains pays EU estiment que le EU a déjà beaucoup trop de tâches et devrait diminuer.

Au cours des deux dernières semaines, des proches collaborateurs du président du EU, Michel, se sont entretenus avec les conseillers politiques des 27 chefs de gouvernement. Cette procédure visait à déterminer où se situe la limite inférieure pour toutes les parties. Cette discussion est dans une impasse politique totale depuis plus d'un an. Selon des sources bruxelloises, un compromis n'est possible que si l'on regarde non seulement la taille du budget, mais aussi la manière dont il est dépensé (qui en profite) et un nouveau système de rabais pour les pays (contribuables nets) qui autrement seraient disproportionnés par rapport au EU à payer.

Avec la convocation de ce sommet extra-financier, le président du EU Michel fait pression sur les dirigeants pour qu'ils fassent des concessions. Un échec n'est pas seulement une défaite pour lui en tant que président du EU, mais a un impact négatif sur tous les dirigeants du EU. De plus, l'échec ne fait que rendre plus difficile la possibilité d'un accord plus tard cette année. Surtout, cela ne fera que gâcher l'atmosphère, le comité VDL ne peut pas démarrer de manière innovante et d'autres révisions si nécessaires (Green Deal?) Ne pourront même pas décoller.

Populaire

L'UE met en garde contre de nouvelles cyberattaques sur l'introduction de la 5G

L’Union européenne a publié une analyse de risque mettant en garde contre un nombre croissant de cyberattaques. Cela concerne principalement les attaques qui ...

Un peu moins de pollution de l'air en Europe

La qualité de l'air en Europe s'améliore, mais l'air pollué en particulier cause de nombreux dommages à l'économie et ...

ASML n'est pas autorisé à fournir du matériel de haute technologie à la Chine et à Huawei

Le fabricant néerlandais de machines à puces ASML pourrait ne pas fournir temporairement ses machines les plus avancées en Chine. Permis précédemment accordés à ...

L'ONU met en garde contre la déflation des pays du sud-est de l'Europe

Une étude des Nations Unies indique que les pays du sud-est de l'Europe sont confrontés à une diminution dramatique de leur population ....

Le EU sur un nouveau front en Libye désormais également à la merci des Russes et des Turcs

Les troupes du chef militaire libyen Khalifa Haftar se rapprochent de la capitale Tripoli, grâce au soutien militaire du ...

Juste à l'intérieur

Un éleveur de porcs chinois en prison après des critiques et perd compagnie

L'un des plus grands agriculteurs privés de Chine a été condamné à 18 ans de prison pour avoir critiqué les autorités de Pékin. Il...

Les États-Unis et le Mexique craignent la peste porcine en provenance des Caraïbes

Les États-Unis et le Mexique ont pris des précautions supplémentaires dans les ports et les aéroports après...

Bayer remplacera le glyphosate chez les citoyens américains mais pas chez les agriculteurs

Aux États-Unis, l'entreprise chimique Bayer va retirer l'agent glyphosate de l'herbicide Roundup pour un usage privé. Aussi...

EU enquêtera sur la fraude et les banques terroristes avec la "police de l'argent européenne"

La Commission européenne a mis en place un régulateur européen indépendant pour lutter contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. La nouvelle autorité serait...

La jurisprudence néerlandaise obtient un score élevé en EU ; Pologne et Hongrie non

Le pouvoir judiciaire aux Pays-Bas obtient un score élevé dans le domaine de l'indépendance. Des efforts pour améliorer la qualité de la justice sont également...