L'Autriche tue davantage de loups ; moitié moins d'animaux attaqués

Les seuils plus bas pour l'abattage des loups en Autriche ont sensiblement réduit la population de loups. Environ une douzaine de loups ont été tués cette année, a rapporté l'Institut autrichien de gestion de la faune. 

Les autorités estiment qu'environ 80 loups erraient cette année. Les animaux, qui relèvent de la directive faune-flore-habitat du EU, sont chassés de manière particulièrement intensive dans les cantons alpins occidentaux du Tyrol et de la Carinthie. 

Selon les autorités, l'objectif est de protéger les animaux au pâturage ; Parfois, les loups s'approchent trop près des troupeaux et des colonies. Rien qu'au Tyrol, environ 200 000 bovins, ovins, caprins et chevaux passent les mois d'été dans les alpages d'altitude.

Selon une enquête menée par l'agence de presse autrichienne APA auprès des cantons régionaux, le nombre d'ovins et de caprins tués a considérablement diminué au cours de l'été dernier. Jusqu'à présent cette année, près de quatre cents animaux de ferme ont été victimes des loups ; selon les statistiques officielles, il y en avait deux fois plus l'année précédente. On ne peut pas encore prouver que cela soit lié à la chasse, mais c'est très probable.

Six des neuf Länder autrichiens ont récemment abaissé les seuils d'abattage des loups problématiques ou ont engagé des procédures correspondantes. L'Allemagne a également annoncé qu'elle élargirait les critères d'autorisation de tournage.