"Sauver les abeilles et les agriculteurs" peut encore échouer faute de soutien suffisant

L'initiative citoyenne européenne « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! » peut encore échouer en raison de l'absence du quorum nécessaire. Les organisateurs de ce référendum européen ont encore une semaine pour récolter les 230.000 signatures qui manquent encore.

Selon les règles EU, une telle initiative citoyenne européenne nécessite au moins un million de signatures, réparties dans au moins sept pays EU. Plus tôt ce mois-ci, les Pays-Bas étaient le huitième pays à atteindre la limite inférieure pour les « abeilles rouges et les agriculteurs ».

L'initiative veut mettre à l'ordre du jour l'élimination des agents chimiques de protection des cultures dans le EU. Récemment, une nouvelle étude a été publiée dans la revue Nature qui pointe l'effet néfaste de l'accumulation de toxines.

L'approbation de la substance controversée glyphosate (RoundUp) sera à l'ordre du jour du EU l'année prochaine.

L'objectif de l'initiative citoyenne est de s'assurer que la Commission européenne supprime progressivement l'utilisation des pesticides de synthèse d'ici 2035, mais soutient également les agriculteurs dans la transition nécessaire. A cet effet, l'utilisation d'agents de synthèse devrait être réduite de 80% d'ici 2030.

En sécurisant le nombre de pays requis, la première condition d'une initiative citoyenne européenne est remplie. Désormais, l'objectif est d'atteindre le total de 1 million de signatures avant le 30 septembre.

Le compteur est à 631 000, il reste donc encore un solide sprint final à parcourir. Si les organisateurs n'y parviennent pas, la Commission européenne n'a pas à tenir d'audition et à rédiger un projet de loi.